Actualités nationales

Témoignage d'Hélène le Gardeur

À l'occasion du cinquantième anniversaire d'Artisans du Monde, nous souhaitons mettre en lumière les personnes qui ont contribué à faire de notre mouvement un modèle novateur, durable et progressiste. Pendant cinquante ans, vous avez tous et toutes contribué au rayonnement de notre association. C'est pourquoi, chaque mois tout au long l’année, nous partagerons avec vous le témoignage d'une personnalité emblématique ayant joué un rôle historique au sein d'Artisans du Monde.

Pour inaugurer cette série, nous vous invitons à découvrir Hélène le Gardeur, une bénévole au parcours exceptionnel, qui a notamment participé à la fondation des premières associations à Valence et à Grenoble.

De ces récits inspirants, nous souhaitons aussi remercier ces personnes et tous les membres d’Artisans du Monde qui ont été et qui continuent d’être une véritable force pour le commerce équitable.

1516474687843.jpg

 

Qui êtes-vous et quel est votre lien avec Artisans du Monde ?

En 1981, j’ai fondé la boutique ADM à Grenoble et en 1985, nous avons cofondé celle de Valence avec Françoise Michalon. La boutique vient d’ailleurs de fêter ses 40 ans. J’ai aussi été membre du conseil d’administration et du bureau de la Fédération ! Je ne fais plus partie d’ADM depuis maintenant sept ans, après avoir quitté Valence, mais je réalise toujours des actions en lien avec l’association comme une géante expo-vente de trois jours avec des bénévoles d’ADM ! En parallèle, j’ai réalisé un mémoire sur l’histoire d’Artisans du Monde et ses fondements.

 

Quel est votre souvenir le plus marquant avec Artisans du Monde ?

Les rencontres avec les producteur·ices surtout. Deux rencontres m’ont particulièrement marqué : un producteur péruvien qui nous a raconté son quotidien, sa famille, son travail au Pérou. Et une productrice iranienne, avec qui nous avons échangé sur le port du voile en Iran et sur la liberté des Iraniennes. A l’époque, il y avait plus de femmes à l’Assemblée Nationale en Iran qu’en France.

 

Pour vous, quelles sont les victoires remportées par Artisans du Monde en 50 ans ?

Pour moi, une première victoire a été lorsque le mot commerce « équitable » est apparu pour la première fois dans un média national (Le Monde diplomatique). C’est l’intérêt porté à la cause qui a été une victoire vraiment extraordinaire.

 

Que souhaitez-vous à Artisans du Monde pour ces 50 prochaines années ?

Je souhaite à ADM de se diversifier à d’autres produits que l’artisanat, afin de toucher plus de monde. Et pourquoi pas l’ouverture d’un supermarché bio, local et équitable ! Ce pourrait être un très beau projet à l’avenir. Mais ce que je souhaite par-dessus tout, c’est un véritable impact dans la politique des futures générations. Afin qu’Artisans du Monde et le commerce équitable ne soient pas qu’une simple anecdote, mais une vraie place dans les mentalités. Pour cela, j’appelle à la convergence des luttes !

 

 

Ce site utilise des cookies pour mesurer l’audience et vous offrir la meilleure expérience. En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez leur utilisation. En savoir plus J'accepte